Rencontre aujourd’hui avec Oliver Calmel pour parler musique autour de l’univers de H.P Lovecraft.

Bonjour Olivier. Merci encore d’avoir accepté de répondre à mes questions ! Pour ceux qui ne te connaissent pas encore, pourrais-tu te présenter ?

Photo : site Olivier Calmel

Je suis compositeur et pianiste. Je partage mes activités entre la composition et l’orchestration de musiques pour des films, des commandes pour des ensembles contemporains et le jazz.

Question rituelle : comment s’est passée pour toi la première rencontre avec l’oeuvre de H.P. Lovecraft ?

Call of Cthulhu — 1981 — Chaosium

Ma première rencontre avec l’oeuvre de H.P. Lovecraft a eu lieu dans les années fin 80, j’avais alors à peu près 15 ans, avec le jeu de rôle Call of Cthulhu créé aux États-Unis en 1981 par Sandy Petersen.

Qu’est-ce qui te plaît dans les textes de Lovecraft ?

Les aspects qui me fascinent absolument dans ces textes concernent à la fois le portrait de la folie humaine et des croyances associées, tout autant que la mise en abîme : jusqu’où l’Homme peut-il envisager de croire ? Jusqu’à quel point de non-retour peut-il regarder sa vérité en face ?

Y a-t-il une des nouvelles qui t’as marqué plus que les autres ?

Illustration de Hugh Rankin , une scène de “The Dunwich Horror”. Weird Tales (Avril 1929) — domaine public

Les deux nouvelles qui m’ont le plus marqué sont Call of Cthulhu et L’Abomination de Dunwich.

Tu as composé deux oeuvres Call of Cthulhu et Les mondes de Lovecraft, inspirées des textes du maître de Providence. Pourrais-tu les présenter et expliquer leur genèse ? En quoi ces deux œuvres différent-elles ?

“Call of Cthulhu”est un Concerto Fantastique pour Quatuor de Cors et Orchestre par des solistes jouant le cor d’harmonie. Ils souhaitaient une oeuvre assez descriptive, proche de certains aspects des musiques de films avec orchestre, à la fois élaborée et accessible à un public non averti.

Un concerto est une oeuvre écrite pour un soliste ou un ensemble de solistes qui dialoguent, contredisent, bousculent, un orchestre. Ce concerto a été créé en 2018 au Théatre d’Orléans / Scène Nationale, puis repris de nombreuses fois depuis en région Centre et à Paris.

“Les mondes de Lovecraft”est une Suite Fantastique pour Orchestre Symphonique commandée par l’Orchestre Symphonique Sortilège. Elle est basée sur la thématique de “Call of Cthulhu” dont elle reprend les trois principaux tableaux.

Ces œuvres diffèrent principalement dans la texture d’orchestre, symphonique et harmonie.

Call of Cthulhu est composé pour un orchestre d’harmonie. L’absence d’instruments à corde a-t-il été une contrainte, une opportunité ?

J’écris depuis longtemps pour orchestre d’harmonie, c’est une nomenclature dont je connais bien les difficultés et la richesse. A partir du moment où l’ensemble des contraintes sont connues, cela devient des opportunités pour créer. L’une des grandes particularités de l’orchestre d’harmonie concernent les questions d’équilibre et d’intonation, plus délicates qu’avec l’orchestre symphonique car les cordes permettent de meilleurs stabilités et verticalités.

La première partie, intitulée « Dunwich » retranscrit de façon saisissante je trouve l’incipit de l’appel de Cthulhu. On est d’emblée plongé dans les « noirs océans de l’infini » ! Comment t’y es-tu pris pour créer cette atmosphère saisissante ?

J’ai tenté de créer un univers de mystère. J’ai composé les thématiques, celles de Dunwich, des Grands Anciens, de Cthulhu, de R’lyeh, etc à la table c’est-à-dire avec papier et crayon, en oreille interne.

Call of Cthulhu (R’lyeh) par François Baranger — source

Je voulais présenter la première thématique en créant un univers plein de brouillard et de questionnement sur l’existence des Grands Anciens. Pour ce qui concerne les techniques musicales employées elles sont nombreuses, je peux citer notamment des accords augmentés et polytonaux, des textures d’orchestre avec des fonds animés, des choix de timbres et de modes de jeux particuliers, etc.

Penses-tu un jour prolonger cette oeuvre autour de Lovecraft ?

C’est plus que probable car je trouve l’œuvre de Lovecraft particulièrement riche et inspirante.

Tu es également compositeur de musiques de film. Pour moi, Alien est est des grands films lovecraftiens. La partition de Jerry Goldmsmith est un des personnages du film et en a fait tressaillir plus d’un. Est-ce que ce compositeur fait partie de tes influences? Y a- t-il d’autres compositeurs qui t’inspirent ?

Goldsmith est évidemment un compositeur que j’aime particulièrement et dont j’admire les textures d’orchestre. Il ne faut pas oublier sa partition pour le premier “La Planète des Singes” qui est un véritable monument de musique de film avec orchestre, et une des rares à être sérielle.

Pour le film The Color Out of Space, sorti cette année, le réalisateur Richard Stanley a fait appel à l’incroyable saxophoniste Colin Stetson pour une B.O « très atmosphérique » que je trouve vraiment réussie (peut-être plus que le film …). As-tu eu l’occasion de l’écouter ?

Absolument pas mais je vais l’écouter très prochainement !

Lovecraft est assez bien représenté dans la musique métal ou électronique, en est-il de même dans la musique contemporaine ? As-tu connaissance de l’existence d’autres oeuvres qui pourraient se rapprocher du travail orchestral que tu as mené autour de HPL ?

Cthulhu Metal — éditions Bragelonne

Je n’ai pas connaissance d’autres œuvres de musique contemporaine sur l’univers de Lovecraft. J’avais écouté l’environnement sonore du dernier jeu “Call of Cthulhu”.

Quelle musique recommanderais-tu ( en plus de la tienne bien sûr ! ) pour lire du Lovecraft ou bien pour se plonger dans une atmosphère « indicible » …

Il y a de très nombreuses oeuvres qui évoquent une richesse de l’indicible, je pourrais notamment citer la Symphonie fantastique de Berlioz, Une nuit sur le mont Chauve de Moussorgski, certains tableaux du Sacre du Printemps de Stravinsky, notamment le début de la deuxième partie, L’Île des morts de Rachmaninov, Arcana de Varèse… et tant d’autres !

Du coup on va a préparé une playlist lovecrfatienne 👇🏻

Une playlist lovecraftienne

Au delà de Lovecraft , quelle est ton actualité, quels sont tes projets ?

J’ai de nombreux projets et commandes en cours. Je peux notamment citer en projets de création : une œuvre pour chœur et orchestre dédiée à l’Orchestre National d’Ile-de-France, une commande d’opéra pour l’Opéra de Massy , un disque monographique d’orchestre pour le label Klarthe…

Merci encore Olivier pour toutes ces réponses et à bientôt en concert on espère !

Le site d’Olivier Calmel

Artwork Loïc Muzy / Design graphique Bruno Cariou

Les indicibles entretiens de l’Association Miskatonic sont sous licence CC BY-NC-ND 4.0

L’association Miskatonic organise à Verdun en octobre le Campus Miskatonic, une convention dédiée à l’oeuvre de H.P. Lovecraft.

L’association Miskatonic organise à Verdun en octobre le Campus Miskatonic, une convention dédiée à l’oeuvre de H.P. Lovecraft.